Hugues Dufourt, Burning Bright

Percussions de Strasbourg,
l’Autre distribution & Believe, 2016

On ne présente plus Hugues Dufourt, l’un de nos plus grands
compositeurs contemporains. Interprétées par les plus grands
orchestres et les plus grands chefs (Etvös, Boulez, Sinopoli), ses
œuvres demeurent encore aujourd’hui inclassables même si on a fait
de lui, le précurseur du mouvement spectral. Trente-sept ans après
Erewhon, Hugues Dufourt retrouvent les percussions de Strasbourg
avec une nouvelle pièce pour six percussionnistes, Burning Bright,
écrite à l’occasion du cinquantième anniversaire de l’ensemble
strasbourgeois.

L’œuvre qui s’inspire du poème The Tyger de William Blake nous
emmène dans un univers à la frontière entre Dufourt et Blake, là où
se rencontre cette fureur qui caractérise leurs oeuvres. Avec ses
emblématiques frictions, la musique de Dufort est marquée par un
profond mysticisme notamment dans ses Tourbillons 1 et 2. La
composition volontairement éthérée est alors sublimée par le talent
des percussionnistes et nous plonge dans une atmosphère qui ne
ressemble à rien d’autre.

Laurent Pfaadtdufourt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *