Le livre à emmener à la plage

Karen Köhler,
Bêtes féroces, bêtes farouches

Ce recueil de nouvelles de l’un des
auteurs les plus en vue de la jeune
génération des lettres allemandes est un
petit bijou. Dès sa parution, ces neuf
nouvelles ont rencontré un succès
foudroyant. Utilisant toutes les formes du
récit, les nouvelles de Karen Köhler
peuvent parfois s’apparenter à un
exercice de style. Mais surtout, en
claquant parfois comme des fouets, elles
traitent de sujets tantôt légers, tantôt
graves et atteignent à chaque fois leur but, celui de toucher le
lecteur et de le marquer pour longtemps.

Car à travers ces histoires, elles montrent des hommes et des
femmes confrontés à la vie, à l’amour ou à la mort qui transcendent
leur nature pour survivre, pour avancer dans le monde
d’aujourd’hui. En somme quelques leçons de vie que l’on n’est pas
prêt d’oublier.

Laurent Pfaadt

Chez Actes Sud, 208 p.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *