Le livre à emmener à la plage

Ernest Hemingway,
les aventures de
Nick Adams, le chat
sous la pluie

S’il y avait un
classique à emmener
sur une île déserte –
rassurez-vous vous
en reviendrait – les nouvelles du grand Hemingway serait un choix
judicieux. Ici, l’écrivain s’y exprime pleinement en y racontant avec
plus d’intensité des récits où se croisent expériences vécues et
imagination. D’ailleurs lui-même accordait plus d’importance à ses
nouvelles qu’à ses romans. Pour preuve, les aventures de Nick Adams,
sorte d’autobiographie romancée qui ne dit pas son nom,
personnage que l’on retrouve pour la première fois dans le village
indien
, cette nouvelle de jeunesse qui constitue un magnifique récit
initiatique

De la cinquième colonne qui traite de cette guerre d’Espagne qu’il a
magistralement décrite dans Pour qui sonne le glas à un endroit bien
propre et bien éclairé
qui propose une réflexion sur la jeunesse en
passant par le chat sous la pluie, magnifique hymne à la liberté de la
femme, ou les tueurs adaptés au cinéma par Don Siegel en 1964 (A
bout portant), aucune nouvelle ne vous laissera insensible.

Laurent Pfaadt

Chez Folio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *