Bernard Buffet

Artiste existentialiste et populaire
Jusqu’au 14 avril 2024, Kunstmuseum Basel | Hauptbau


Bernard Buffet, Nature morte au poisson, 1948
Copyright: © 2024, ProLitteris, Zurich, Creditline: Stiftung Im Obersteg, Depositum im Kunstmuseum Basel
Photo Credit: Martin P. Bühler

L’exposition Bernard Buffet. Artiste existentialiste et populaire visible dans les salles de la collection de la Fondation Im Obersteg au Kunstmuseum Basel | Hauptbau propose de redécouvrir l’œuvre de jeunesse de l’artiste français Bernard Buffet (1928–1999), « peintre de l’existentialisme » longtemps tombé dans l’oubli. Bernard Buffet. Artiste existentialiste et populaire présente des films, des photographies et d’autres documents qui, aux côtés de ses fascinantes peintures, témoignent de sa carrière artistique
légendaire et de la culture parisienne d’après-guerre, tout en donnant un aperçu des anecdotes gravitant autour de cet artiste controversé.

Dans son œuvre, Bernard Buffet s’intéresse à la face sombre de l’existence : la mort, la faim et la répulsion constituent les thèmes de prédilection de ses natures mortes austères et de ses portraits de personnages émaciés et pâles. En inventant son propre style figuratif, il s’attache à montrer le caractère morne de l’après-guerre à Paris. Grâce à ses apparitions publiques remarquées, ses talents en marketing et sa collaboration avec le galeriste Pierre Bergé, son compagnon de l’époque, Bernard Buffet crée l’événement dans le monde artistique. Les grands marchands d’art et collectionneurs parisiens le considèrent comme le nouveau Picasso d’après-guerre, tandis que les magazines à sensation publient de nombreux reportages sur sa vie privée.

Le jeune artiste fait fortune grâce à sa notoriété fulgurante. Âgé d’une vingtaine d’années, il est célébré comme un artiste pop star et figure au sein de la haute société aux côtés de Brigitte Bardot, Françoise Sagan, Roger Vadim et Yves Saint Laurent entre autres. Mais l’engouement à son égard s’essouffle rapidement. Ses œuvres sombrent bientôt dans le discrédit en raison de leur caractère kitsch et de leur inconsistance.
L’artiste peignant la misère tout en se faisant photographier devant ses châteaux et propriétés n’est plus pris au sérieux.

INFOS

Kunstmuseum Basel
St. Alban-Graben 8
Case postale, CH-4010 Basel
T +41 61 206 62 62
kunstmuseumbasel.ch

#hebdoscopeRhénan